Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Parce que chaque année, 216 000 femmes sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire et que 86 000 femmes sont victimes de viol ou de tentatives de viol, les jeunes socialistes de la Gironde tiennent à rappeler que l’égalité entre les femmes et les hommes est un combat quotidien, qui doit être mené autant par la loi que dans les têtes.

Les violences faites aux femmes constituent l’une des manifestations les plus criantes et les plus dramatiques des inégalités de genre. Face aux comportements réactionnaires, la meilleure réponse doit être la fermeté dans la sanction des violences, la protection des victimes et la lutte contre les stéréotypes.

Pour favoriser l’efficacité du système judiciaire et soutenir les femmes qui engagent des poursuites, il est nécessaire de renforcer la sensibilisation et la formation du personnel judiciaire aux violences dont souffrent les femmes.

Les dispositifs de protection des victimes doivent être améliorés, notamment par la création de lieux d’assistance.

Face aux mouvements rétrogrades qui combattent l’égalité à l’école, nous réaffirmons la nécessité d’enseigner la lutte contre les stéréotypes de genre dès le plus jeune âge pour prévenir les violences à l’âge adulte.

Le féminisme n’a jamais tué personne. Le machisme tue tous les jours.

Commentaires Facebook :

Laisser un commentaire