Venez débattre avec Vincent Feltesse, sous le Chapiteau des Jeunes Bordelais à la Victoire

Partout à Bordeaux, des jeunes créent, innovent, s’engagent et agissent pour changer leur quotidien. Nous avons besoins de tes idées, de ton énergie, dans les écoles, les entreprises, les associations, les université, mais aussi en politique et à tous les niveaux où se prennent les décisions pour apporter le regard d’une génération diverse.

Durant 3 mois, nous t’avons invité avec la campagne DECIDE POUR BORDEAUX à venir discuter, débattre et choisir les priorités pour changer ton quotidien.

Social, culture, écologie, santé, démocratie locale
Parmi 22 propositions, tu as choisi 5 priorités qui formeront le Pacte pour les Jeunes Bordelais que nous allons présenter à Vincent Feltesse ce Jeudi 20 Février. Le Chapiteau des JeunesAvecVF, place de la Victoire, sera le terrain de cette rencontre où nous pourrons parler des réalités, des expériences et des idées nouvelles.

Ce rendez-vous s’inscrit à la fois lors d’une campagne militante et citoyenne mais se veut également le temps fort d’une démarche ouverte associant le plus grand nombre, responsables associatifs, représentants de la société civile, entrepreneurs, et surtout des jeunes bordelais.

Nous nous donnons donc rendez-vous, ce Jeudi 20 Février de 17h30 à 21h, Place de la Victoire à Bordeaux.

Au programme :

  • 17h30 : Table ronde autour des propositions
  • 19h30 : Arrivée de Vincent Feltesse, débat, expériences, présentation des propositions de la campagne DECIDE
  • 21h00 : Moment récréatif, musique et boissons serons offertes

Chapiteau des jeunes bordelais

Les Jeunes Socialistes présentent le vrai bilan D’Alain Juppé

2013-07-01-politique-alain-juppe

Rétablir la vérité sur le bilan d’Alain Juppé, c’est l’objectif que se sont donné les jeunes socialistes pour débuter la campagne des municipales.

Parce que derrière les pierres blanches rénovées du centre ville se cache une dure réalité, conséquence directe des choix de l’actuel maire UMP.

Pour commencer, quatre thématiques : la lutte contre la pauvreté, le logement, la petite enfance et la fiscalité. Quatre sujets qui rythment la vie des Bordelais, et sur lesquels la politique Juppé est à la traîne, par choix.

C’est possible ! Pour prouver qu’il s’agit bien là de volonté, et montrer qu’une autre politique est possible, le choix à été fait de comparer la situation de Bordeaux avec celle d’autres villes parmi les dix plus importantes en France. Le constat est sans appel :

À Bordeaux, alors que le nombre de ménages sous le seuil de pauvreté atteint 18%, la part consacrée au social sur le budget global de la ville s’élève à 2,74%, quand Grenoble y alloue 7,2%, Nantes 5,9% et Toulouse 5,6% ;

En ce qui concerne les logements sociaux, la situation est plus alarmante encore. En effet, depuis 2001, leur proportion n’a augmenté que de 1%, pour passer de 15% à 16%, alors même que la loi SRU impose aux municipalités un taux minimum de 25%. Et encore une fois, d’autres maires ont choisi une politique ambitieuse en la matière : à Nantes, 25%, à Strasbourg, 28%.

Et pourtant, Bordeaux parmi les dix plus importantes villes du pays est celle où la fiscalité locale est la plus importante. En moyenne en 2012, les Bordelais payaient 784€ de taxe d’habitation et taxe foncière. Dans le même temps, les Lillois versaient 574€, les Strasbourgeois 509€ et les Toulousains 455€.

Malgré cette fiscalité record, les services publics sont réduits à peau de chagrin. Prenons l’exemple de l’accueil de la petite enfance. On dénombre à Bordeaux 2,94 places en crèche pour 1000 habitants, quand Lyon en compte 10,45, Strasbourg 12,81 et Paris 16,29.

Bordeaux a besoin d’un nouveau souffle, d’une politique plus ambitieuse : culture, sport, jeunesse, économie, transport, là doivent être les priorités du prochain maire de Bordeaux.

À suivre…

Rupture de style au sommet de l’Etat

Jeudi 22 novembre, les Jeunes Socialistes girondins étaient présents devant le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux pour l’arrivée de Nicolas Sarkozy, convoqué par le juge Gentil dans le cadre de l’affaire Bettencourt. L’actualité de cette affaire judiciaire était l’occasion de rappeler quelques faits, qui loin d’être anecdotiques, sont révélateurs du changement qu’a déjà apporté le Gouvernement de Jean Marc Ayrault.  Lire la suite

Les riches aux côtés des Jeunes Socialistes de la Gironde

A l’occasion de la première journée d’action européenne dans le cadre de la campagne Rise Up sur le thème « Tax the Rich », plusieurs représentants choisis de la bourgeoisie bordelaise se sont réunis place de la Comédie à 12h30 pour revendiquer le droit de payer plus d’impôt. Lire la suite

A droite, l’égalité des couples fait encore débat

Le Mouvement des Jeunes Socialistes de Gironde se réjouit de la confirmation de l’engagement pris par le gouvernement d’ouvrir le mariage et l’adoption à tous les couples, ce mardi 11 septembre, au travers de la déclaration de la Garde des Sceaux Christiane Taubira.

Les questions que se pose aujourd’hui sur son blog Alain Juppé suite à cette annonce traduisent l’incompréhension et le conservatisme de la droite bordelaise dans ce domaine. L’utilisation du même terme de « mariage » pour tous les couples est fondamentale. Il s’agit d’offrir à tous les mêmes droits et les mêmes devoirs, dans l’égalité et la justice. Et non de créer un mariage « homosexuel » qui ne ferait qu’ajouter à la confusion là où les revendications des couples homosexuels vont dans le sens de l’évolution des mentalités et de l’égalité entre les citoyens.  Lire la suite