Loi Famille et PMA : ne cédons pas face aux sirènes réactionnaires

Le gouvernement annonçait il y a quelques jours le report de la loi Famille, prévue pour cette fin d’année.

Les familles françaises ont plus que jamais besoin que la loi s’adapte à leur évolution. La médiation familiale, l’adoption, la prise en charge des enfants à besoins spécifiques, le statut de beaux-parents, l’accès aux origines et histoires personnelles sont autant de points sur lesquels il est urgent de légiférer. De plus, l’ouverture de la PMA aux couples lesbiens, promesse de campagne de François Hollande et mesure destinée à faire progresser l’égalité doit rester à l’ordre du jour.  Nous ne pouvons que déplorer le report du projet de loi Famille, qui retarde la prise en compte de ces questions et l’adaptation du droit à la réalité des familles.

Les Jeunes Socialistes font confiance au Gouvernement et au Parlement pour ne pas céder aux sirènes des réactionnaires et mener leur politique en se fondant sur leurs valeurs et les engagements pris devant les Français.

Les Jeunes Socialistes de la Gironde se rapprocheront de l’ensemble des parlementaires girondins pour les sensibiliser à ces questions et leur demander de se saisir de ces sujets majeurs qui concernent des millions de Françaises et de Français.

Une belle équipe, pour faire gagner la gauche, pour faire gagner Bordeaux !

Ce matin Vincent Feltesse présentait sa liste pour Bordeaux. Une équipe dynamique, riche, aux compétences larges, pour faire de Bordeaux une ville rayonnante et solidaire.
Parce que la jeunesse est un axe essentiel de son programme, Vincent Feltesse a choisi comme colistiers Sofiane Kherarfa, ancien animateur fédéral du MJS Gironde et Camille Hollebecque, qui a pris sa suite récemment.
Découvrez la vidéo de présentation ci dessous !

On prend les mêmes et on recommence !

Alain Juppé a présenté hier sa liste pour les élections municipales de mars. Après avoir admis son absence de projet pour Bordeaux en proposant un simple avenant de 6 pages, il offre aujourd’hui aux Bordelais-es une liste qui ne marque comme changement que l’orientation de son ouverture, non plus à gauche mais à la droite de la droite.

En choisissant comme colistier Edouard Du Parc, co-fondateur du mouvement « Manif pour tous » à Bordeaux, Alain Juppé s’affiche aux côtés des réseaux réactionnaires bordelais. Rien de surprenant quand on connaît la complaisance d’Alain Juppé pour les intégristes de l’église Saint-Eloi ou des prieurs de rue anti-IVG.

Il faudra aussi attendre pour que les quartiers populaires trouvent leur voix au sein la majorité municipale. Ainsi, on pouvait lire sur la page Facebook d’un militant UMP :
« Bacalan et Les Aubiers quartiers cosmopolites et riches par leur diversité auraient pu voir un de leurs enfants. Et bien non la tactique politicienne a pris le dessus ».

Côté paillettes, Alain Juppé a sûrement souhaité dévoiler sa vision de la culture en invitant l’ancienne patronne d’Endemol France à le rejoindre. Après avoir produit des émissions telles que Secret Story, peut-être a-t-elle l’intention de se lancer dans un nouveau concept qui pourrait s’intituler « Star réac academy » ?

Appel à manifester pour défendre le droit à l’avortement ! – 22 Janvier 18h30 –

Dans le cadre de la loi portant sur l’égalité femmes/hommes déposée par le gouvernement, un certain nombre de députés UMP ont déposé un amendement, le 224, visant à dérembourser l’interruption volontaire de grossesse.

” Si la notion de détresse est supprimée dans la définition de l’interruption volontaire de grossesse, les conditions de remboursement de l’acte par la sécurité sociale ne sont plus remplies. “

Cette proposition, figurant clairement dans le programme du front national, pose la question des frontières entre l’UMP et le parti d’extrême droite. Une fois de plus, la droite réactionnaire se réunit pour lutter contre l’émancipation, la liberté et l’égalité.

Alors même que l’Espagne s’apprête à voter le retour à l’interdiction de l’IVG, et après la manifestation à Paris pour “le droit à vivre”, il est plus que jamais temps de réaffirmer notre opposition à une remise en cause de ce texte.

Visuel IVGRendez vous le mercredi 22 Janvier à 18h30 devant la permanence de l’UMP, au 67 Quai des Chartrons, pour manifester notre mécontentement