Venez débattre avec Vincent Feltesse, sous le Chapiteau des Jeunes Bordelais à la Victoire

Partout à Bordeaux, des jeunes créent, innovent, s’engagent et agissent pour changer leur quotidien. Nous avons besoins de tes idées, de ton énergie, dans les écoles, les entreprises, les associations, les université, mais aussi en politique et à tous les niveaux où se prennent les décisions pour apporter le regard d’une génération diverse.

Durant 3 mois, nous t’avons invité avec la campagne DECIDE POUR BORDEAUX à venir discuter, débattre et choisir les priorités pour changer ton quotidien.

Social, culture, écologie, santé, démocratie locale
Parmi 22 propositions, tu as choisi 5 priorités qui formeront le Pacte pour les Jeunes Bordelais que nous allons présenter à Vincent Feltesse ce Jeudi 20 Février. Le Chapiteau des JeunesAvecVF, place de la Victoire, sera le terrain de cette rencontre où nous pourrons parler des réalités, des expériences et des idées nouvelles.

Ce rendez-vous s’inscrit à la fois lors d’une campagne militante et citoyenne mais se veut également le temps fort d’une démarche ouverte associant le plus grand nombre, responsables associatifs, représentants de la société civile, entrepreneurs, et surtout des jeunes bordelais.

Nous nous donnons donc rendez-vous, ce Jeudi 20 Février de 17h30 à 21h, Place de la Victoire à Bordeaux.

Au programme :

  • 17h30 : Table ronde autour des propositions
  • 19h30 : Arrivée de Vincent Feltesse, débat, expériences, présentation des propositions de la campagne DECIDE
  • 21h00 : Moment récréatif, musique et boissons serons offertes

Chapiteau des jeunes bordelais

Alain Juppé : une vision personnelle de la démocratie

Lundi 24 juin Alain Juppé a réaffirmé son refus de présider la réunion des présidents de groupe qui précède chaque Conseil municipal. Interpellé sur ce sujet par plusieurs représentants de l’opposition, il a même fait part de sa volonté de modifier le règlement intérieur pour pouvoir continuer à déléguer à un adjoint cette responsabilité réglementaire du Maire.

Ce brusque rejet de la présidence des réunions des présidents de groupe pourrait être la marque d’une volonté d’Alain Juppé d’améliorer le fonctionnement démocratique en partageant le pouvoir et les responsabilités. Les mauvaises langues pourraient suggérer que Lire la suite

Tweet’Apero du débat Hollande / Juppé

Nous avons été nombreux jeudi soir à suivre le débat Hollande / Juppé. En voici une petite vidéo :

Les Jeunes Socialistes contre la fraude présidentielle

Mardi 15 novembre 2011, le Président Nicolas Sarkozy sera à Bordeaux, ville désertée par son maire devenu ministre Alain Juppé. Un déplacement et un discours placés sous le signe de la lutte contre la fraude sociale, une provocation supplémentaire pour les Français.

Invitation envoyée aux chefs d'entreprises bordelais

Lire la suite

Alain Juppé : maire à temps partiel mais Sarkozyste à plein temps

Logo de la ville de Bordeaux

Les Jeunes Socialistes de la Gironde dénoncent la double imposture d’Alain Juppé. Loin d’être l’humaniste qui avait promis d’être « maire à plein temps », en venant demain parler de sécurité avec le ministre de l’Intérieur, le ministre des Affaires étrangères fait la preuve qu’il est d’abord étranger aux préoccupations des Bordelais et aux valeurs de la République.

«Au lieu de s’occuper des véritables préoccupations des Bordelais qui sont de pouvoir vivre et travailler à Bordeaux, de pouvoir y avoir accès à la culture et aux activités sportives, Alain Juppé fait campagne pour Nicolas Sarkozy qui n’a fait que détériorer les conditions de vie des français », indique Laura Slimani, Animatrice des Jeunes Socialistes girondins. « Sa promesse des municipales était une imposture. »

Ce vendredi, Alain Juppé sera en compagnie de Claude Guéant, ministre des reconduites à la frontière, connu pour ses propos stigmatisant les communautés immigrées. « Loin de l’image d’humaniste dont veut se parer le maire de Bordeaux, c’est bel et bien aux cotés de la droite la plus nauséabonde qu’il fait campagne. C’est sa deuxième imposture. », ajoute-t-elle.

Les Jeunes Socialistes veulent rappeler leur engagement contre le cumul des mandats et pour une République irréprochable.