« La République assure la liberté de conscience. Elle garantit la liberté des cultes… »


Résolution des Jeunes Socialistes votées lors du Conseil National du 12 mars 2011

Voilà la phrase que chacun devrait avoir en tête au moment de se prononcer sur la laïcité. Trop souvent ces dernières années celle-ci s’est retrouvée bafouée. Trop de fois certains ont préféré piétiner cette valeur essentielle de notre société plutôt que de voir un électorat leur échapper. Qui de faire l’éloge du prêtre face à l’instituteur, qui de parler d’occupation du territoire, qui de créer de dangereux amalgames entre religion et terrorisme.

Si la liberté, l’égalité et la fraternité représentent les pierres angulaires de notre société, la laïcité en est le ciment qui les relie. Triste France que celle où le leader de l’extrême droite peut se poser en première défenseure de la laïcité française sans que cela émeuve le gouvernement. Comment peut-elle défendre cette valeur et appeler à une re-christianisation de la nation ? Ou systématiquement s’opposer à toute création de lieu de culte non chrétien dans les municipalités où cette droite décomplexée est représentée ?

Comme toujours ces personnes, inconscientes de la résonance que leurs mots ont vis-à-vis de l’Histoire, ne se font pas force de propositions. Nous devons aujourd’hui permettre à quiconque de pratiquer sa religion librement. L’argent public ne doit pas servir à édifier des lieux de cultes. L’État laïque garanti le respect de toutes les croyances. Il n’est pas acceptable aujourd’hui que des maires au nom de la laïcité fassent obstruction à la délivrance de permis de construire à certains cultes.

Il serait temps d’arrêter les stigmatisations, qui poussent certains fidèles à se tourner vers des discours durs et dangereux. Il est également temps de recadrer certaines dérives en empêchant toute ingérence dans nos institutions. Nous ne devons pas prendre l’avis des instances religieuses pour décider quelles seront les journées de scolarité de nos enfants. Nous ne devons pas non plus supprimer un jeu d’une aire de loisirs pour enfants parce qu’il a l’effigie d’un petit cochon comme cela s’est vu dernièrement. Et réapproprions nous les propos de Victor Hugo, « Je veux l’État laïque, purement laïque, exclusivement laïque… ».

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION