22 avril, 6 mai : si vous laissez passer ces dates, vous en serez malade !


L’association « Blacks, Blancs, Beurs, Droits et devoirs » et le Mouvement national pour la participation civique mènent ensemble une campagne de lutte contre l’abstention et sillonnent la France pour sensibiliser les citoyens aux dangers qu’elle représente. Samedi dernier ils se sont rendus à Arcachon, et ont eu la surprise de se voir interdire la distribution de tracts. 

La Police Municipale a en effet empêché les deux militants de tenir leur opération de tractage en raison d’un arrêté municipal qui interdit la distribution de tracts dans la ville. Un arrêté similaire est d’ailleurs applicable à certaines rues de Bordeaux. Le Maire d’Arcachon Yves Foulon a démenti le lien entre cette interdiction et la nature du tract. Pourtant ni le gouvernement en place ni les élus et militants de l’UMP ne font campagne contre l’abstention. Ils n’ont pas non plus mené de campagne pour l’inscription sur les listes électorales en 2011, contrairement aux partis de gauche. Ce silence est éloquent quant à la volonté de l’UMP de faire participer massivement les Français aux grands rendez-vous démocratiques de cette année. Les jeunes et les habitants des quartiers populaires sont les premières victimes de l’abstention, parce qu’ils sont sujets aux déménagements, ne sont pas ou mal inscrits sur les listes électorales  ou sont moins bien informés que les autres des modalités électorales. Or ces électeurs sont en général favorables à la gauche. De là à y voir un lien avec l’absence de campagne de l’UMP contre l’abstention…

L’élection présidentielle aura lieu les 22 avril et 6 mai, c’est-à-dire pendant les vacances de Pâques et au milieu d’un weekend prolongé par le pont du 8 mai pour beaucoup de Français, ce qui risque de favoriser l’abstention. Les Jeunes avec Hollande sensibilisent chaque jour les Français au risque de l’abstention lors des porte-à-portes, et un site internet a été mis en place par le Parti Socialiste pour se renseigner sur la procuration et trouver un « porteur de procuration » près de chez soi. Pour voter par procuration, il suffit de se rendre dans un commissariat, un tribunal d’instance ou une brigade de gendarmerie muni d’une pièce d’identité, et de donner procuration à une personne inscrite sur les listes électorales de la même commune.

Un sondage IFOP publié le 1er avril dans Le Journal du dimanche annonçait l’abstention à 32%, soit la première intention de « vote » des Français.  La perte de confiance des Français dans la politique est à la fois extrêmement inquiétante et compréhensible. Inquiétante parce que c’est un signe terrible pour la santé de la démocratie, mais compréhensible parce que depuis 10 ans la droite au pouvoir n’a cessé de les trahir et de les déconsidérer. Les mensonges éhontés, les affaires de corruption, les cadeaux fiscaux aux plus riches et l’augmentation des charges pour les classes moyennes et les plus démunis sont autant de preuves que Nicolas Sarkozy et la droite n’ont aucune considération pour eux.

Il est du devoir de François Hollande, du Parti Socialiste et des Jeunes Socialistes d’aller à la rencontre de chaque Français pour les convaincre que la politique va changer avec François Hollande, non seulement sur le fond mais aussi sur la forme. Le retour de la confiance se fera sur le long terme, en tenant les promesses et en mettant en œuvre le programme annoncé. Mais des mesures concrètes pour rétablir la République irréprochable, comme la baisse de la rémunération du chef de l’Etat et la fin de son irresponsabilité pénale ou l’indépendance de la Justice permettront aussi de rétablir la confiance en politique. Les Jeunes Socialistes se réjouissent de ces mesures revendiquées depuis longtemps, à l’image du non cumul des mandats. Car comme Pierre Moscovici le disait hier soir à Pessac, « Il faut non seulement changer de Président, mais il faut aussi changer de politique » !

Retrouvez la vidéo du Parti Socialiste sur le vote par procuration

Retrouvez la vidéo des Jeunes Socialistes «Inscription sur les listes électorales : pour l’UMP le civisme ne se monnaye pas »

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION