Education supérieure : l’Aquitaine avec Alain Rousset à la pointe des Régions !


Face au désengagement progressif de l’Etat dans les établissements d’éducation supérieure, les Universités doivent rechercher des financements extérieurs. La loi LRU (Libertés et Responsabilités des Universités) favorise l’entrée de capitaux privés dans le financement des établissements publics, avec la possibilité pour elles de créer des fondations autonomes financièrement. Face à ce déclin de la puissance publique dans l’éducation, la Région Aquitaine choisit de venir en aide aux Universités.

La région Aquitaine accueille plus de cent milles étudiant sur son territoire, et plus de dix milles chercheurs, et plus d’une centaine de centres de recherche (CNRS, Inserm, INRA…). L’éducation supérieure en Aquitaine est aussi dynamisée par les grandes écoles, comme l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux, où l’école polytechnique. Cette richesse doit être valorisée, et utilisée au service de la communauté. Plutôt que de laisser les Universités maîtres de leur destin, la région Aquitaine, présidée par Alain Rousset, a décidé d’investir massivement dans l’éducation supérieure, afin de pallier au manque de l’Etat. Ainsi, le budget de la région pour 2010 prévoit-il une somme de 94,7 millions d’Euros, soit 12% de plus qu’en 2009.

Ces sommes permettent de réaliser de véritables projets, grâce aux appels à projets de la Région. Pour donner un exemple parmi d’autres, le conseil d’administration de Bordeaux IV a validé le financement par l’Aquitaine à hauteur de 40%, de matériel de pointe destiné à l’IUT (Institut Universitaire de Technologie) exerçant dans le domaine du génie biologique et chimique, basée à Périgueux. Le financement de l’Aquitaine permet aussi de mettre en place des diplômes universitaires, favorisant l’insertion professionnelle. Cette implication de la Région est donc fondamentale pour le bon fonctionnement de l’Université.

Enfin, la région Aquitaine est aussi très impliquée dans le projet du Pôle Régional d’Enseignement Supérieur « Université de Bordeaux ». Ce projet a pour but d’améliorer la lisibilité, la coordination et l’attractivité des Universités de Bordeaux. C’est dans cette optique que le Conseil Régional d’Aquitaine va s’investir dans la réalisation du plan campus, qui permet d’impulser une nouvelle dynamique sur les campus aquitains. En effet, les collectivités locales, et principalement l’Aquitaine, on décidé de s’engager dans ce plan, environ à hauteur de l’apport financier de l’Etat, qui est de 475 millions d’Euros.

Toutes les interventions du Conseil Régional d’Aquitaine sont donc très loin d’être anecdotiques. C’est une véritable politique ambitieuse que mène Alain Rousset et son équipe, dont Anne-Marie Cocula, vice-présidente de la Région chargée de l’enseignement supérieur. Ces investissements, nécessaires au vue du désengagement coupable du gouvernement, sont tout aussi indispensables pour permettre à la Région d’attirer des étudiants provenant de tous les coins de France. Et le candidat à sa propre succession compte bien maintenir le cap, et faire de la région un exemple en matière d’éducation supérieure !

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION