Agression homophobe au miroir d’eau : les jeunes socialistes interpellent le ministre et maire Alain Juppé


Un jeune homosexuel a douze fois plus de risque de se suicider qu’un jeune hétérosexuel. La raison en est évidente, être homosexuel constitue toujours une insulte dans notre société. Le miroir d’eau a été le théâtre d’une nouvelle agression envers un couple homosexuel. Les Jeunes Socialistes interpellent le ministre Alain Juppé, membre d’un gouvernement inactif sur les questions LGBT.

Le miroir d'eau (photo 33-bordeaux.com)

Les récents dérapages des députés UMP faisant rapprochement entre pédophilie et homosexualité, ou  comparant le mariage homosexuel à celui des animaux, ne sont pas anodins pour des milliers de jeunes. Comment peut-on éviter ces actes homophobes violents quand des élus de la République banalisent l’homophobie ? De surcroît, le refus de la majorité présidentielle d’ouvrir le mariage aux couples de même sexe renforce l’idée qu’un couple homosexuel est un couple de seconde zone.

Alain Juppé, fondateur de l’UMP, ministre du gouvernement et maire de Bordeaux, est toujours resté silencieux sur les questions LGBT. Les Jeunes Socialistes l’interpellent en demandant une condamnation officielle de la dernière agression homophobe bordelaise. Ils exigent de la cohérence de la part de l’UMP  et l’exclusion des députés Vaneste et Barèges de ce parti. Enfin, ils réclament du gouvernement qu’il se positionne officiellement sur des questions LGBT : mariage, adoption et pédagogie dès la maternelle.

Les Jeunes Socialistes de Gironde  défendent depuis de nombreuses années la cause LGBT. Ils ont posé une main courante en 2004 contre une association étudiante faisant ouvertement rapprochement entre homoparentalité et pédophilie. Ils faisaient barrage à l’extrême droite lors du premier mariage de Bègles, et ont demandé l’annulation du concert du chanteur Sizzla et du groupe Sexion d’Assaut pour leurs propos homophobes ! Enfin, ils défilent chaque année depuis 2002 à la Marche des Fiertés bordelaise.

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION