Les Jeunes Socialistes entendent imposer plus de mixité sociale à Bordeaux


Les Jeunes Socialistes de Gironde alertent aujourd’hui les Bordelais sur la question du logement social au sein du projet Euratlantique

Extraint Bordeaux7 11/01/2009

Le projet est colossal. Beaucoup s’accordent même pour dire qu’il fera basculer Bordeaux dans la cour des grandes métropoles européennes. Mais derrière cette déferlante d’enthousiasme, une voix essaie de se faire entendre, celle des Jeunes Socialistes de Gironde. Pas réfractaires au projet, ils souhaitent toutefois porter l’attention sur un des aspects du dossier : le logement social.

Actuellement, on ne sait pas encore exactement de quelle nature seront les 15000 nouveaux logements prévus. Et c’est cela qui les inquiète : «La ville ne compte que 15,1% de logements sociaux, explique Juliette Perchepied, responsable fédérale du mouvement, un chiffre en dessous des 20% requis par la loi SRU. L’occasion est belle, avec Euratlantique, de combler ce retard. C’est d’ailleurs prévu dans le projet, qui parle de mixité sociale, ce qui est positif. Mais le problème est de savoir quels types de logements sociaux vont être construits.» En effet, il existe différentes sortes de logements sociaux pris en compte dans la loi SRU : les PLUS, les PLS et les PLA-I. «Et ils ne couvrent pas tous les mêmes populations, insiste Pierre Lespiau, le secrétaire fédéral. Les PLUS et les PLS s’adressent aux classes moyennes, tandis que les PLA-I sont réservés aux franges les plus défavorisées.»

Le danger, pour les Jeunes Socialistes girondins, serait donc de ne voir pratiquement aucun PLA-I dans le nouveau quartier d’affaires bordelais : «Nous avons décidé de mettre en avant cette question maintenant car c’est en ce moment qu’ont lieu les dernières discussions sur le projet. Bientôt, il sera lancé concrètement, et il sera trop tard pour faire marche arrière», insiste Pierre Lespiau. «Il serait dangereux de privilégier les PLUS et les PLS, et de reléguer à la périphérie les plus démunis, continue Juliette Perchepied. Ils seraient alors encore plus exclus, puisqu’à la marge du développement économique amené par Euratlantique. Aussi important soit-il, ce projet ne doit pas délaisser le vivre-ensemble.»

Sébastien Hervier

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION

Centre de préférences de confidentialité

WordPress

Ce sont les cookies générés par notre système de gestion de contenu. Il ne recueille aucune donnée.

90plan, 90planBAK

Statistique

Nous utilisons Google Analytics à des fins analytiques.

_ga, _gat_gtag_UA_104410158_1, _gid

Commentaire