Le Département, un soutien essentiel pour les jeunes

Article du mois à paraître dans Le Populaire :

Le Département, un soutien essentiel pour les jeunes

Le Département est au cœur de nos territoires. Échelon local essentiel, ses prérogatives sont larges en matière de jeunesse, de politiques sociales ou encore d’insertion. “Le service public est le patrimoine de ceux qui n’en ont pas”, c’est précisément ce qu’est le Département pour les citoyens et en particulier les jeunes en difficulté. Appui de taille pour tous les jeunes, il est particulièrement utile et fait beaucoup grâce à une politique de jeunesse cohérente et adaptée aux besoins.

Le Département a notamment pour prérogatives l’éducation à travers les collèges et les transports (Transgironde). Ce sont 104 collèges publics girondins qui accueillent plus de 59000 élèves. Tous les élèves bénéficient des transports scolaires grâce à un abonnement de 129 euros par an, de la tarification unique de restauration qui permet à tous de se nourrir dans l’établissement. Plus de 10 000 collégiens bénéficient d’une bourse d’étude départementale qui permet d’aider les élèves en situation financière compliquée (elle peut aller de 70 à 100 euros par an).

En outre, le Département a mis en place depuis 1989 le Conseil général des jeunes, permettant l’apprentissage de la citoyenneté. Réussite totale puisque cette année ce sont 2700 collégiens élus qui ont siégé au Département des jeunes.

Pour les jeunes les plus en difficultés, le Département a mis en place de nombreuses mesures destinées à les sortir de situations précaires et insatisfaisantes. D’abord le Fonds d’aide aux jeunes (FAJ) permet à tous les jeunes de 18 à 25 ans sans emploi ni formation d’obtenir un soutien pour les démarches d’insertion professionnelle, d’accès à la mobilité ou encore de formation et d’insertion sociale. Pour les situations particulières, le Département a mis en place CAP’J, le contrat d’accompagnement personnalisé pour les jeunes de 18 à 25 ans. Ils pourront ainsi avoir un soutien adapté pour leur difficulté d’accès à la formation, à la mobilité, au logement. Le Département peut faire fasse à toutes les situations et répondre de façon adaptée et satisfaisante aux différents problèmes des jeunes. Les 18-25 ans en grande précarité, accompagnés vers l’emploi par les missions locales, bénéficieront également en 2015 de la “Garantie jeune” équivalent au RSA.

La politique de jeunesse du Département permet de prendre en compte des situations très variées. Dans d’autres départements de France, d’autres dispositifs et actions intéressantes sont mis en place au bénéfice des jeunes.

L’insertion aussi bien sociale que professionnelle des jeunes est essentielle. Ils doivent être acteurs de la société et ne pas rester en marge. Aussi, développer encore davantage la mobilité est un objectif certain, par exemple en élargissant le dispositif d’aide au financement du permis de conduire, moyennant des services rendus à la collectivités ou encore la gratuité des transports en commun pour tous les jeunes. Aider également les collégiens à pouvoir partir faire une année à l’étranger s’ils le souhaitent pour l’émancipation personnelle et les perspectives de formation serait un projet intéressant.
La formation peut prendre plusieurs formes, et favoriser les services civiques ou les contrats de générations au sein même des conseils départementaux permettrait à des jeunes de se familiariser avec les métiers du service public.

Les différentes actions mises en place par le Département de la Gironde sont une aide précieuse pour l’amélioration du quotidien de tous les jeunes girondins. Les jeunes socialistes de la Gironde sont donc fiers du bilan de la majorité socialiste et s’engagent à être force de proposition pour porter toujours plus haut les valeurs de solidarité défendues par le Département.