Homosexualités et Socialisme en Gironde


Jeudi 8 décembre Homosexualités Et Socialisme (HES) a lancé son antenne girondine en présence de Simon Thirot, délégué HES Gironde, Gilles Bon-Maury, président d’HES France, Laura Slimani, Animatrice Fédérale du Mouvement des Jeunes Socialistes de la Gironde, Michèle Delaunay députée de Gironde et Ludovic Freygefond, 1er Secrétaire Fédéral du Parti Socialiste Gironde.

 Le lancement d’HES en Gironde marque la volonté des socialistes de lutter contre les discriminations et pour l’égalité des droits dans un département marqué par une recrudescence des agressions à caractère homophobe, notamment dans l’agglomération bordelaise. Pour Simon Thirot, il est urgent de « mettre les questions LGBT et la lutte contre les discriminations à l’agenda des politiques locales ».

 Gilles Bon Maury a ainsi souligné qu’on avait en Gironde une équipe « qui sait où elle est et comment avancer » pour demander aux socialistes girondins de « s’engager pour l’ouverture du mariage et de l’adoption à tous les couples ». Des actions comme la célébration des cérémonies de PACS en salle des mariages peuvent d’ores et déjà permettre de promouvoir notre combat pour l’égalité des droits dans les communes socialistes de Gironde.

 Laura Slimani a rappelé que « tous les combats pour l’égalité et la fin des discriminations sont des combats qui intéressent l’ensemble des Jeunes Socialistes, car nous avons une vision universaliste de l’égalité » et indiqué qu’en Gironde, les Jeunes Socialistes seraient aux côtés de l’antenne locale d’HES pour mener ce travail.

Ludovic Freygefond a affirmé sa confiance dans l’équipe constituée en Gironde, et le soutien total dont elle bénéficiera de la part de la fédération du Parti Socialiste de Gironde.

Michèle Delaunay a, quant à elle, insisté sur les droits des personnes transexuelles et la transidentité, puisqu’elle travaille en ce moment sur une proposition de loi qui facilitera les démarches relatives à leur état civil et à leurs droits.

Le combat pour l’égalité des droits patine depuis 10 ans du fait de l’inaction de la droite au pouvoir et sera au cœur des débats des élections présidentielle et législatives de 2012. HES et les Jeunes Socialistes auront à cœur de promouvoir ces questions auprès des candidat-e-s girondins aux législatives et demander de leur part des engagements forts sur ces questions.

Parmi les propositions évoquées figuraient :

  • l’ouverture du mariage à tous les couples

  • l’ouverture de l’adoption aux couples homosexuels

  • ouverture de la procréation assistée à toutes les femmes

  • l’ouverture du don de sang aux personnes homosexuelles

  • la lutte contre les violences sur tous les terrains

  • l’amélioration de la prise en charge des personnes victimes d’actes homophobes par les autorités policière et judiciaire

  • la reconnaissance de la transidentité

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION