Identité nationale


Eric Besson a lancé en novembre dernier un grand débat sur l’identité nationale. En tant que jeunes socialistes nous ne pouvons que dénoncer cette opération médiatique au nom d’un débat prétendument nécessaire mais qui est en réalité dangereux et inutile.

Le débat sur l’identité nationale est un débat dangereux. Il suffit de consulter le site mis en place pour l’occasion pour s’en convaincre. Ce n’est pas un débat serein qui est organisé entre les citoyens. Bien au contraire, c’est l’opposition entre français qui est favorisée, les préjugés et la peur de l’autre qui sont instrumentalisés ! Toutes les dérives racistes et xénophobes, toutes les provocations sont permises au nom de ce prétendu débat, et ce y compris au sein du gouvernement. C’est dans ce contexte que Nadine Morano a pu tenir en toute impunité des propos scandaleux : « Ce que je veux du jeune musulman, c’est qu’il se sente français lorsqu’il est Français, qu’il aime la France lorsqu’il vit dans ce pays, c’est qu’il trouve un travail, c’est qu’il ne parle pas le verlan, qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers ». Ces propos pleins d’amalgames et de préjugés ne sont pas un simple dérapages. Il témoignent de la stratégie du gouvernement : une stratégie de division, de provocation, d’organisation des tensions au sein de la société française. Une stratégie qui n’a qu’un objectif : séduire par des discours radicaux les électeurs d’extrême droite. Ce type de dérive nous ne pouvons les tolérer. C’est pourquoi nous soutenons l’initiative de Naïma Charaï visant à porter devant les tribunaux des ministres tenant des propos à caractère raciste ou xénophobe et de ce fait réprimés par la loi. Pour soutenir cette initiative et dénoncer clairement l’attitude choquante et dangereuse de notre gouvernement, faisons adhérer un maximum de personnes au groupe Facebook créé pour l’occasion : les lois antiracistes doivent s’appliquer aussi aux Ministres qui dérapent !

En plus d’être dangereux, ce débat est inutile. Contrairement à ce que martèle le gouvernement, la France n’est pas en quête de son identité nationale. Plus qu’à une identité fantasmée, c’est aux valeurs républicaines que les citoyens français sont attachés ! Ce sont ces valeurs qui ont toujours été au fondement de la République Française. Ce sont ces valeurs aujourd’hui bafouées qui définissent la base du projet collectif des citoyens français. Liberté, égalité, fraternité. Voilà le socle de valeurs sur lequel se construit notre projet collectif. Car c’est bien un projet collectif et non une identité que recherchent les français. Notre message au gouvernement doit être clair : il n s’agit pas d’invoquer une prétendue identité française mais de respecter les valeurs fondatrices de la République. Où est la liberté lorsque les citoyens sont fichés par des fichiers de police toujours plus intrusifs ? Où est l’égalité lorsque les contribuables les plus favorisés bénéficient de niches fiscales et dégrèvements toujours plus importants ? Où est la fraternité lorsque toujours plus d’immigrés afghans sont renvoyés dans leur pays en guerre et que la solidarité devient un délit ? Ce sont ces valeurs, aujourd’hui mises à mal par une droite décomplexée et aveuglée par une idéologie néolibérale et néoconservatrice, que nous devons sans cesse défendre et réaffirmer. Ce sont elles qui sont à la base d’un projet commune de société qui ne stigmatise personne et ne laisse personne au bord du chemin. Il n’y a pas d’identité nationale, il n’y a que des valeurs partagées et des projets collectifs.

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION

Centre de préférences de confidentialité

WordPress

Ce sont les cookies générés par notre système de gestion de contenu. Il ne recueille aucune donnée.

90plan, 90planBAK

Statistique

Nous utilisons Google Analytics à des fins analytiques.

_ga, _gat_gtag_UA_104410158_1, _gid

Commentaire