REVUE DE PRESSE : IVG – Contre-manifestation de ” Oui à la vie ” en réponse aux anti-IVG


sources : bordeauxactu.com

Samedi dernier, place de la Comédie se déroulait une scène ayant lieu chaque année : les protestations des associations pour la liberté et le droit de la femme, accompagnées du PS et divers partis de gauche, contre le rassemblement des ligues contre l’avortement, eux-mêmes soutenus par les représentants catholiques et d’extrême droite conservatrice.

Mme Chamaï entourée des piliers de la contre-manifestation

Sur le parvis du grand théâtre se sont rassemblés un millier de manifestants pour répondre aux anti-IVG réunis place des Quinconces. Cette manifestation et la contre-manifestation qu’elle provoque sont devenus des rendez-vous annuels. De plus en raison de la présence des anarchistes dans la manifestation “pro-choix” (selon le terme de Naima Charaï, Conseillère régionale d’Aquitaine et députée suppléante de Noël Mamère) et des extrémistes conservateurs dans la manifestation “pro-vie”, la mobilisation policière fût particulièrement importante. Les contre-manifestants furent totalement encadrés par les forces de police et les manifestants étaient filtrés pour l’accès à leur rassemblement par des barrières tenues par quelques CRS.

Naima Charaï fait l’objet d’une plainte déposée le 5 mai dernier pour entrave à la liberté de manifester, accusation qu’elle ne comprend pas et dont elle n’aurait été au courant que très récemment, plus de 15 jours après le dépôt de plainte. Cette plainte est originale au sens où elle désigne une unique personne physique, qui aurait bien du mal à empêcher tout un cortège de manifester à elle seule, et non une association ou une institution composée par définition de plusieurs personnes. Cependant, la plainte ne gène nullement Mme Charaï dans ses convictions et reçoit le soutien de personnes importantes comme Vincent Feltesse ou encore Stéphane Delpeyrat. Le cortège de la contre-manifestation a continué ensuite en direction de la place Pey-Berland sous la vigilance des policiers dont les sirènes hurlaient dans les rues.

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION

bde0ca5d09ee60c5594d908916ee3f9dwwwww