Création du collectif jeune retraites en Gironde


Après le rassemblement historique de 21 organisations de jeunesse au niveau national, la Gironde crée son propre collectif “la retraite, une affaire de jeunes !”. Syndicats et organisations politiques de jeunesse se sont réunies au sein du collectif girondin afin de sensibiliser les jeunes à la réforme en cours et les mobiliser pour les manifestations à venir. Cette réforme les concerne, et nous entendons l’affirmer !

Alors que s’engage le débat sur une nouvelle réforme du système de retraite, les jeunes sont aujourd’hui exclus de ce débat de société majeur qui les concerne ! Jeunes en insertion, salariés ou étudiants, c’est sur nous que reposera dans les années à venir le financement du système de retraite. Le gouvernement ne peut aborder le débat sur les retraites sans l’avis des générations directement concernées par cet enjeu social majeur : les jeunes d’aujourd’hui ! 21 organisations de jeunesse (syndicats étudiants, syndicats professionnels et syndicats lycéens, associations de jeunesse et d’éducation populaire, organisations politiques) ont rendu public vendredi 30 avril un large appel unitaire intitulé « la retraite : une affaire de jeunes ! » ainsi que le collectif d’organisations de jeunesse qu’elles souhaitent mettre en place afin d’engager un travail de sensibilisation et de mobilisation des jeunes sur cette question majeure dans les prochains mois.

Sur la base de cet appel, nous, jeunes de diverses organisations syndicales, politiques et associatives, nous annonçons la création d’un « collectif jeune sur les retraites en Gironde ». En effet, les organisations signataires de l’appel national « La retraite, une affaire de jeunes ! » se sont regroupées pour décliner localement ce cadre unitaire et faire entendre la voix des jeunes du département dans le débat sur les retraites.

Les revendications du collectif sont les suivantes :

  • · taxation des stocks options et des revenus financiers
  • · suppression du bouclier fiscal et des exonérations de cotisations patronales,
  • · élargissement de l’assiette des cotisations
  • · le maintien de l’âge de départ à la retraite à 60 ans
  • · la validation des années d’études et de formation dans le calcul des annuités ouvrant droit à la retraite, afin d’offrir à chaque jeune la garantie de pouvoir étudier sans être inquiété par son avenir, même lointain ;
  • · la validation des périodes de stages, intégrée dans une véritable règlementation contraignante (rémunération à

50% du SMIC dès le premier mois, reconnaissance et encadrement dans la formation) ;

  • · la validation des périodes d’inactivité forcée, permettant la prise en compte de la situation des jeunes en insertion pour qui l’enchaînement de stages, CDD, temps partiels, intérim, ou chômage les conduit à accumuler des droits à retraite très incomplets.

C’est donc pourquoi nous appelons l’ensemble de la jeunesse à se mobiliser le 24 juin prochain pour défendre le droit pour toutes et tous à une retraite de haut niveau à 60 ans, financée par répartition.

Le collectif ira à la rencontre des jeunes le 18 et le 23 juin pour les sensibiliser et les mobiliser sur cette question en tractant sur les différentes places de Bordeaux.

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION