La 3e liste girondine d’Alain Rousset


extrait Direct Bordeaux7_vendredi 08 janvier 2010

Le président sortant du Conseil Régional, Alain Rousset, a présenté une liste girondine renouvelée et rajeunie pour les prochaines élections

Le hasard, si ce n’est la malice a fait qu’à une heure près, Jean Lassalle, le leader Modem (lire encadré), Alain Juppé pour ses voeux et Alain Rousset avaient donné rendez-vous aux médias. Le président du Conseil Régional Aquitaine a présenté sa liste et surtout les principaux axes de sa campagne : défendre son bilan, l’existence de la région malgré la future loi électorale et proposer une équipe renouvelée.

Question bilan, Alain Rousset évoque, volubile, un taux de chômage aquitain inférieur à la moyenne nationale, les 43 % de hausse de fréquentation des TER ainsi qu’une dette régionale, « la plus faible en France ». Le grand stade ne fait pas partie de ses préoccupations. « Le vrai grand dossier », explique-t-il « c’est celui de l’université et du logement des jeunes. » La campagne se fera sur l’explication des compétences régionales comme l’apprentissage, les transports avec « une priorité : l’Aquitaine». Si « les petites phrases ne l’intéressent pas », le président en réserve une au Modem Jean Lassalle « il ne faut pas confondre les Régionales avec la Chance aux chansons ! ». Les Verts ont droit à plus de sollicitude, « on a vocation à s’unir à la fi n de la première période » et à un regret « on pouvait espérer une victoire au 1er tour. »

Alain Rousset devrait aussi pourfendre le gouvernement qui « propose une loi qui assassine la région ». Renouvelée à 48 % par rapport à celle de 2004, la liste voit apparaître en 5e position un membre de la société civile, Francis Wilsius, syndicaliste au coeur du combat des « Ford » en 2008 qui souhaite oeuvrer pour l’emploi, et la pétillante Chantal Séguillon, co-présidente du Collectif des viticulteurs à la 25e place. On retrouve aussi des têtes PS bien connues comme Emmanuelle Ajon, Béatrice Desaigues, Philippe Buisson, Philippe Dorthe ou Naïma Charaï. La liste réussit en tout cas à couvrir toutes les circonscriptions du département, tout en rajeunissant (22 ans pour la benjamine, Juliette Perchepied étudiante à l’IEP) et en respectant la parité homme-femme. La campagne devrait commencer avec un premier meeting, le 30 janvier au palais des Congrès de Bordeaux-Lac. D’ici là, Xavier Darcos pour l’UMP et Jean Lassalle pour le Modem auront certainement travaillé leurs répertoires ; de propositions, pas de chansons.

Jean-Yves Saint-Céran

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION

Centre de préférences de confidentialité

WordPress

Ce sont les cookies générés par notre système de gestion de contenu. Il ne recueille aucune donnée.

90plan, 90planBAK

Statistique

Nous utilisons Google Analytics à des fins analytiques.

_ga, _gat_gtag_UA_104410158_1, _gid

Commentaire