La Gironde en rose : c’est maintenant que tout commence


L’Assemblée nationale a enfin changé de couleur. Le conservatisme a été balayé par le désir grandissant de changement. Hier, les Français, et notamment les jeunes, ont voté pour l’alternative. Cette alternative s’est très largement manifestée dans notre département.

Nous saluons tout d’abord la réélection de tous les députés sortants : Martine Faure, Philippe Plisson, Pascale GOT, Conchita Lacuey, Michèle Delaunay, Alain Rousset et Noël Mamère (dès le premier tour).  Ce succès est une preuve de satisfaction face au travail accompli durant le précédent quinquennat, et une marque de confiance pour les 5 ans à venir. Nos députés Girondins ne seront désormais plus des opposants au conservatisme mais bien des acteurs du changement. En cela, nous nous devons de les féliciter.

Avec la réélection de Michèle Delaunay et de son suppléant Vincent Feltesse, Bordeaux confirme son ancrage à gauche et son rejet d’une politique de droite injuste et sectaire. Les Bordelais ont rendu un hommage appuyé au travail de leur députée, qui a su à la fois être présente à l’Assemblée comme sur le terrain, tout en ayant une maitrise particulière des dossiers qu’elle traitait, ce qui lui a d’ailleurs valu un portefeuille ministériel.

La Gironde est un département exemplaire. Les Jeunes Socialistes saluent tout d’abord la parité effective puisque 6 femmes (toutes socialistes) ont été élues sur les douze circonscriptions, contribuant grandement à la féminisation de l’Assemblée nationale. De plus, le rassemblement de la gauche sur la 3e circonscription avec l’écologiste Noel Mamère et la socialiste Naïma Charaï sur la 3ème circonscription a abouti à une large victoire dès le 1er tour, qui mérite d’être soulignée.

Et surtout, nous adressons nos plus sincères félicitations à Sandrine Doucet et à  son formidable combat sur la 1ère circonscription, qui a  permis d’arracher à la droite un territoire qu’elle détenait depuis plus de 130 ans. Nous sommes fiers d’avoir pu participer à sa passionnante campagne, que ce soit en porte à porte ou en débat avec Thierry Marchal-Beck sur l’attestation de contrôle d’identité. Nous saluons également la victoire d’autres nouvelles têtes en Gironde, avec Gilles Savary et Marie Récalde. La large victoire de Florent Boudié, face au député de la Droite populaire Jean-Paul Garraud, est la juste rétribution de son travail sur la circonscription pour faire triompher les valeurs de la République, la justice et le vivre-ensemble face à la montée de l’extrême droite, et nous l’en félicitons.

Enfin, nous tenons à rendre hommage à Nathalie le Yondre, qui a mené une campagne courageuse, exemplaire et d’un dynamisme inégalé et qui a obtenu 49% des voix sur une circonscription redécoupée pour la droite, un score que personne ne lui espérait il y a quelques mois.

La gauche a maintenant les coudées franches pour agir. Le temps est venu de s’attaquer aux exilés fiscaux, au règne de la finance, aux délocalisations honteuses pour échapper aux normes environnementales et sociales.
Le temps est maintenant venu pour la gauche de lutter inlassablement contre toutes les inégalités, toutes les discriminations. Le gouvernement doit sans relâche s’attaquer aux inégalités salariales, à ceux qui diffusent la haine de l’Islam et la xénophobie et à ceux qui cautionnent l’homophobie.
Le temps est maintenant venu de s’attaquer fermement aux idées  nauséabondes du Front National et de l’extrême droite en déconstruisant une à une leurs propositions moyenâgeuses et en faisant en sorte que leur bail à l’Assemblée nationale soit le plus court possible.
Le temps est maintenant venu de donner à chaque jeune de France les chances de réussir en mettant en place une allocation d’autonomie ouverte à tous les jeunes en formation et qui mettra fin au salariat étudiant.

Nous appelons la jeunesse de France à nous rejoindre pour soutenir l’action du Gouvernement, pour lui donner de la force et du courage, pour ne rien céder face au conservatisme, au néolibéralisme et à l’austérité.

Cette victoire aux élections législatives confirme les vœux de changement exprimés par le peuple et les jeunes de France le 6 mai 2012. C’est la victoire des forces du progrès, du renouvellement, du non-cumul des mandats, l’entrée des multiples visages de la Génération Changement à l’Assemblée nationale.


TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION