Laurianne Deniaud signe l’appel “Pas un canton pour le FN!”


Aujourd’hui, Laurianne Deniaud, présidente des Jeunes Socialistes, signe l’appel “Pas un canton pour le FN!”, comme plusieurs élus et responsables associatifs,

Laurianne Deniaud, Présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes

Mohamed Moulay, Président du collectif Diversi-T37,
Pascal Dubernet, Président de Quartier Sans Cible,
Marie Toussaint, Secrétaire Fédérale des Jeunes Ecologistes
Bruno Laforestrie, fondateur Hip Hop Citoyen
Jean Barrau, président de Ré-So (Réformistes et solidaires)
Victor Colombani, Président de l’UNL
Gilles Bon-Maury, Président de HES (Homosexualités et Socialisme)
Delphine Bouënel, secteur jeunes de Gauche Unitaire
Sandra-Elise Reviriego, Présidente des Jeunes Radicaux de Gauche
Bolewa Sabourin, Cités en mouvement
Naïma Charaï, conseillère régionale d’Aquitaine (PS)
Julien Bayou, conseiller régional d’Ile-de-France (EELV)
Cyril Vernusse, Corpus Factory
Khaled Farah, Cités en Mouvement Strasbourg, habitant du quartier de Hautpierre
Clémence Dauphin, conseillère régionale du Centre, conseillère municipale de Tours (PS)
Baptiste Chapuis, conseiller municipal d’Orléans (PS)
Gharbi Saber, Cités en Mouvement Gironde
Paul Meyer, conseiller municipal de Strasbourg (PS)
Laure Olivier, conseillère municipale de Arras (EELV)
Noé Pflieger Secrétaire Fédérale des Jeunes Ecologistes

Voici l’appel :

Nous sommes des enfants de la génération du 21 avril, celle qui a vu le visage de Jean-Marie Le Pen apparaître sur les écrans et passer au 2nd tour de l’élection présidentielle car la gauche n’incarnait plus l’espoir.

Nous refusons la stigmatisation des quartiers populaires, le questionnement de notre identité française, la dégradation de nos conditions de vies. Depuis dix ans nous subissons toutes les attaques, les conséquences de la crise économique et nous sommes exclus de tous les cercles de décision.

Nous ne croyons pas en la droite et souvent nous doutons de la gauche.

Nous sommes meurtris de voir notre pays se jeter dans les bras du camp de la xénophobie et du nationalisme, de l’opposition de tous contre tous.

Nous le disons fermement le FN n’est pas une solution, il ne passera pas par notre abstention et par notre indécision. Aujourd’hui nous nous engageons pour la République et pour la France : pas un canton pour le FN.

Les Jeunes Socialistes encouragent tous les citoyens à signer cet appel sur le site pasuncantonpourlefn.fr

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION

ff3e115892977300f648162e224929cf&&&&&&&&&&&&&&&&