Communiqué de presse concernant l’avenir de Santé Navale


Les Jeunes Socialistes de la Gironde dénoncent le
laisser-faire d’Alain Juppé quant à l’avenir de Santé Navale.

L’Ecole du Service de Santé des Armées (ESSA) de Bordeaux, plus connue sous le nom de Santé Navale, est aujourd’hui menacée par une fusion avec l’ESSA de Lyon. Outre le lien historique qui existe entre Santé Navale et Bordeaux et le prestige dont bénéficie la ville grâce à sa présence, cette école est un élément essentiel du système de santé bordelais, en lien notamment avec l’hôpital Robert Piquet.

La disparition de Santé Navale serait symptomatique de la dégradation du service public de la santé qui touche déjà durement l’ensemble des Français au travers des fermetures d’hôpitaux, des déremboursements des soins de première nécessité et des franchises médicales. 
Le Mouvement des Jeunes Socialistes de la Gironde regrette vivement que le maire de Bordeaux, loin des discours et postures de la campagne électorale, ne porte pas une mobilisation politique et médiatique forte et se contente d’avouer son impuissance lorsqu’il rencontre le ministre de la Défense. 
Le maire de Bordeaux prouve une nouvelle fois qu’entre la défense de l’intérêt général des Bordelais et la docilité envers ses amis du gouvernement, il a fait le choix de l’attentisme et du laisser faire. 

Contact presse : Simon Thirot 06 33 05 03 92 – af@mjs33.org

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION

Centre de préférences de confidentialité

WordPress

Ce sont les cookies générés par notre système de gestion de contenu. Il ne recueille aucune donnée.

90plan, 90planBAK

Statistique

Nous utilisons Google Analytics à des fins analytiques.

_ga, _gat_gtag_UA_104410158_1, _gid

Commentaire