L’insertion professionnelle des jeunes, question au Gouvernement par Michèle Delaunay


Mme Michèle DELAUNAY attire l’attention de M. le ministre du travail, des relations sociales et de la solidarité sur l’urgente nécessité d’aborder la question de l’accès au premier emploi des jeunes.

Le taux de chômage des jeunes de 15 à 24 ans dépasse aujourd’hui 23%. On sait que le premier emploi est une étape décisive pour l’insertion des jeunes, diplômés ou non-diplômés, sur le marché du travail.

La candidate socialiste à la Présidentielle avait proposé des mesures concrètes en la matière : créer le droit au premier emploi des jeunes, pour qu’aucun jeune ne reste au chômage au-delà de six mois sans avoir un accès à une formation, à un emploi aidé ou à un tutorat rémunéré et ouvrir 500 000 emplois tremplins.

A notre grand étonnement, l’accord signé récemment sur la modernisation du marché du travail ne fait aucune mention de l’emploi des jeunes, et particulièrement de l’accès au premier emploi. Les inquiétudes du monde associatif, notamment des associations de jeunesse et d’éducation populaire, demeurent, et ont toute leur légitimité au vu du taux de chômage et des problèmes d’insertion qui touchent aujourd’hui les jeunes.

Par ailleurs, il semble que la question de l’emploi des jeunes, liée à celles de la formation, de l’orientation et de la place des jeunes dans notre société, ne puisse être résolue sans un travail interministériel (Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité – Ministère de l’éducation nationale – Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche – Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports) aujourd’hui inexistant.

Mme Michèle DELAUNAY demande à M. le ministre du travail, des relations sociales et de la solidarité, dans quelle mesure il compte agir spécifiquement pour l’accès des jeunes au premier emploi. Elle souhaite savoir si le projet de loi visant à la modernisation du marché du travail aborde cette question (non évoquée dans l’accord signé), et demande quelles seront les initiatives interministérielles concrètes en la matière.

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION

1a948d67367820f1b03a3871fcf65a1eggggg