Osez vous faire entendre, la parole est à la jeunesse ! Par Marlène Peyrutie


Qui a dit : « Passé 21 heures les jeunes vont se stocker sur la plage ou sous les villas. On doit les chasser dans les rues pour que les propriétaires retrouvent la quiétude à partir de 2 heures du matin. Il faut évacuer les rues de ces individus alcoolisés qui font des incivilités insupportables (…) J’envisage d’interdire la consommation de tout liquide dans les rues car ils changent l’eau par des substances alcoolisées dans les bouteilles en plastique »

Ces mots qu’on pourrait entendre ailleurs je les ai entendus et je n’étais pas seule, lors de la réunion de quartier du Moulleau à Arcachon en octobre dernier.Ces paroles ont été prononcées pour parler de la jeunesse en vacances, vous lisez bien, la jeunesse, notre jeunesse en vacances. Ces paroles étaient celles du maire qui est aussi le candidat sortant au conseil général.

Prenant comme à mon habitude le chemin vers vous, je suis allée dans les rues du Moulleau, à la rencontre des habitants, commerçants, riverains pour comprendre et échanger avec vous : j’ai trouvé de la surprise et de la gêne, Surprise, parce que vous n’étiez pas à cette réunion. L’une des personnes rencontrées habite depuis plus de 40 ans au Moulleau et ne comprend pas… Et gêne parce que des personnes rencontrées ont des enfants ou petits enfants qui font la fête l’été sur la plage, dans les rues, le soir… Gêne parce que vous avaient été sidérés de ces phrases prononcées.

J’ai rencontré Cédric et Robin, 2 jeunes d’Arcachon, gentils, sympa, quelquefois fêtards le temps des vacances et aussi le week end. Ces jeunes n’ont pas été surpris car ils voient bien que rien n’est fait pour eux à Arcachon. “Vous la voyez la jeunesse vous le soir à Arcachon ? Vous l’entendez dans les rues ?” M’ont-ils demandé.

C’est vrai que dans les rues le soir à 20 heures, 21 heures, 23 heures, rien, absolument rien comme si c’était le couvre feu, pas de bruit, pas de jeune du tout ! Et pourtant ils sont là mais s’occupe-t-on d’eux ? Vu les propos du candidat sortant à leur encontre je comprends mieux la place qui leur est faite !

Pour échanger et comprendre, j’ai rencontré Juliette Perchepied, l’animatrice du réseau des jeunes socialistes, le MJS. Les jeunes, elle les connait bien, elle est étudiante à Science Po et surtout elle anime et coordonne toute cette jeunesse qui partage des idées et des valeurs sociales.

Quand je lui ai lu mes notes elle a écarquillé les yeux, elle a pouffé de rire et elle m’a dit « la honte ». Voilà c’était ça : la honte que l’on puisse avoir un tel discours réducteur et primaire sur les jeunes.

Si vous me faites confiance, fini ce type de discours.

Actuellement le Conseil Général renforce son approche globale et transversale de sa politique jeunesse.

Il a crée 5 pôles jeunesse territoriaux dont un pour notre territoire à Marcheprime.

Ce pôle décline les politiques jeunesse du Département dans les collèges, en matière d’éducation, de citoyenneté, de sport et de vie associative.

Si vous me faites confiance je proposerai à Arcachon la coordination et l’accompagnement des projets sur notre canton Je créerai et animerai avec les professionnels et bénévoles un réseau des acteurs et partenaires pour qu’ensemble nous puissions proposer des actions pour les jeunes d’Arcachon.

25 % du budget du Conseil Général est consacré à l’éducation, le Conseiller Général sortant (pardon le candidat sortant) doit s’en moquer … il ne vote pas le budget du département !

Au collège Marie Bartette, je proposerai que nous puissions travailler au projet d’ouverture au Milieu Marin.

Je souhaite aussi développer les opérations Jeunes au Stade….

Pourquoi ne pas proposer la création d’actions citoyennes et créer par exemple un contrat “Je suis jeune et je m’engage” qui ouvrirait une série de respects des règles du bien vivre ensemble et permettrait ainsi de développer la prévention des ” incivilités ” liées à la fête.

La jeunesse sait s’engager

Il suffit de lui en donner les moyens et de l’écouter.

Si vous me faite confiance, je serai cette conseillère générale chaque jour à vos côtés.

Les 20 et 27 mars dans l’isoloir, vous en souviendrez vous ?

http://marlenepeyrutie.over-blog.com/

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION