Premier Mercredi féministe Campus “Accès à l’IVG et à la contraception”


LIBERTE DES FEMMES : CHRONIQUE D’UNE MORT ANNONCEE ?

Le MJS avec le Collectif Bordelais pour le Droit des Femmes inaugurent un cycle de 4 soirées-débat sur le féminisme auront lieu sur le campus chaque premier mercredi du mois : Les Mercredis Féministes Campus. En effet, les problématiques du féminisme sont souvent ignorées des les nouvelles générations alors que leur défense est toujours d’actualité, notamment en ce qui concerne l’IVG et la contraception. C’est donc sur ces thèmes que Hélène Cesbron, médecin de ville à Bègles très engagée sur ces questions, et Monique Nicolas du Mouvement Français sur le Planning Familial, débattront et discuteront avec le public. La rencontre aura lieu le mercredi 2 février à 19h30 au Jolly Froggy, 120 rue du Docteur Schweitzer à Pessac.

Le Collectif bordelais pour le droit des femmes a décidé cette année, avec l’aide des Jeunes Socialistes et de la Médecine préventive de universitaire, d’être beaucoup plus présent sur le campus. Les jeunes générations n’ont généralement pas conscience de l’importance continue des combats féministes, et sont trop peu informées sur les problématiques de l’IVG et de la contraception. Les militant-es du collectif inaugurent donc une série de soirées-débat, les Mercredis-Féministes Campus, dans l’objectif de sensibiliser les jeunes aux problématiques du féminisme aujourd’hui.

Ce cycle s’ouvrira le mercredi 2 février à 19h30 avec une soirée-débat autour de la situation de l’avortement et de la contraception aujourd’hui. En effet, ces thèmes ont fait récemment l’actualité suite aux manifestations et pétitions protestant contre les fermetures de centres d’IVG, notamment en région parisienne, à cause de restrictions budgétaires. Celui de Bordeaux a dû réduire son activité, toujours par manque de financement. C’est là une atteinte à la loi Veil et à son ”principe d’obligation hospitalière” pour chaque hôpital de créer une structure pour pratiquer les IVG. Les plannings familiaux, interlocuteurs privilégiés des mineures sur ces questions, souffrent d’une diminution drastique de financements publics.

Il faut de plus noter que les IVG sont de moins en moins pratiquées par les jeunes médecins, car c’est une activité peu rémunératrice, ce qui est, il faut le dire, le critère principal de la pratique de la médecine aujourd’hui (environ 200-300 euros pour 900 euros pour une fausse couche). De plus, la spécialité gynécologique est mise à mal par le peu de postes offerts chaque année, et par la loi Hôpital Patient Santé Territoire de 2009, puisque Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a refusé d’y inscrire le droit à l’accès direct des femmes au gynécologue. Le nombre de gynécologues est pourtant grandement insuffisant en France (1000 pour 30 millions de femmes susceptibles d’y avoir recours). Les logiques marchandes qui concernent l’ensemble du secteur de la santé qui menacent aujourd’hui le droit des femmes à disposer de leur corps, également affecté par le dé-remboursement croissant des pilules contraceptives. C’est donc à la fois dans le public et le privé que ce droit est en remis en cause. Un rapport de l’IGAS en 2009 a également constaté que les jeunes filles sont très mal informées sur l’avortement et la contraception, en raison d’un manque cruel d’éducation sexuelle, notamment par rapport à d’autres pays en Europe.

Les activistes anti avortement se réjouissent évidemment de ces régressions et sont de plus en plus actifs en Europe et en France. A Bordeaux, ils sont très bien implantés, comme l’a montré le dernier Rosaire contre l’avortement sur le parvis de la Cathédrale St André le 20 novembre 2010.

Nous pensons donc qu’il est primordial de se mobiliser sur le sujet et d’en faire connaître les enjeux aux étudiant-es. Les Mercredis Féministes Campus se dérouleront dans une atmosphère détendue et ouverte, et le public sera invité à dialoguer avec les intervenants. Ce cycle se poursuivra avec trois autres soirées : sur la question des genres en mars, de la violence faite aux femmes en avril et sur le féminisme aujourd’hui en mai.

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION

Centre de préférences de confidentialité

WordPress

Ce sont les cookies générés par notre système de gestion de contenu. Il ne recueille aucune donnée.

90plan, 90planBAK

Statistique

Nous utilisons Google Analytics à des fins analytiques.

_ga, _gat_gtag_UA_104410158_1, _gid

Commentaire