Prendre conscience de la nécessité de la LGV en Aquitaine


Lors du meeting de lancement de campagne régionale le 30 janvier dernier, au Palais des Congrès, Alain Rousset l’a une nouvelle fois rappelé : la LGV est un projet nécessaire au développement économique de notre région. Les manifestations à Bayonne, à Langon ont précedé celleLGV de Nérac à venir. Une pétition “contre” vient d’être mise en ligne sur internet. Lors de son meeting, prenant un millier de personnes à témoin, Alain Rousset a souligné que des réunions avec les associations locales, de chaque département de l’Aquitaine, opposées à ce chantier, seraient organisées et les rétissances à la LGV entendues.

Entendues, oui, et écoutées. Car Alain Rousset, tient ses promesses; et ne compte pas que sur son bilan positif, puisqu’il affirme vouloir aller plus loin grâce à un mandat supplémentaire, et s’en explique, à un mois du premier tour des élèctions régionales.

N’ayons pas peur de construire cette ligne à grande vitesse et participons à la croissance en Aquitaine ! Car cette ligne est une opportunité, pour pérenniser cette région aux multiplies ressources, en la rendant plus propre à long terme, en désengorgeant nos routes des camions, en accélérant et intensifiant les flux de marchandises, en voyageant par delà la frontière espagnole, sans avoir besoin de changer de train, s’expliquant par la taille différente d’écart des rails côté français et espagnol.

Autant de raisons, pour le moins principales, qui poussent les professionnels, associations et élus, à trouver un accord sur le tracé de cette ligne,

Les travaux seront longs et coûteux mais tel est le défi, utile et nécessaire, à relever pour construire une véritable assise économique régionale, ensemble.

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION