Réaction des Jeunes Socialistes de Gironde à l’entretien de Roxane Lundy dans Le Monde


Les Jeunes Socialistes Girondins souhaitent exprimer leur position après l’annonce de la Présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes dans un entretien accordé au journal Le Monde.  Roxane Lundy a exprimé sa volonté de rejoindre Génération·s. Elle a également annoncé la prise d’indépendance du Mouvement des Jeunes Socialistes vis à vis du Parti Socialiste. Si la première annonce déçoit, elle est un choix personnel que nous entendons. Pour ce qui est de la deuxième, elle est une prise de position qui n’engage en rien la totalité du mouvement.  

 

Nous ne pouvons adhérer à cette décision, sans vote préalable de l’ensemble des militants, qui ont découvert, non sans surprise et dans la presse, ce qui en était de l’avenir de leur mouvement.

 

A la fois premier soutien et premier critique du Parti Socialiste, le mouvement des jeunes socialistes gironde s’est opposé à la politique menée par notre propre famille lorsque nous la considérions comme une régression et une atteinte à nos valeurs. Nous nous sommes opposés à la déchéance de nationalité, à la mauvaise utilisation du CICE et avons été de toutes les manifestations contre la loi travail. Nous avons également su unir nos forces lorsque nous combattions ensemble les idéaux passéistes de l’extrême droite lors du mariage pour tous, lorsque nous avons participé à l’écriture de la loi sur le numérique et de la loi « égalité citoyenneté », lorsque nous nous sommes battus et continuons à nous battre pour la reconnaissance du génocide au Rwanda, pour la création d’un récépissé de contrôle au faciès…

 

Notre mouvement s’étend au delà du cadre national et parisien, un travail de fond en relation avec les élus locaux se fait au quotidien dans les fédérations. Au niveau local, nous avons su être force de proposition pour le droit au logement, à la culture, à la mobilité pour toutes et tous…Tous ces combats, la liberté et l’efficacité avec laquelle nous avons pu les mener est le fait de la force de notre collectif et de notre autonomie. Une autonomie pour laquelle les Jeunes Socialistes se sont trop longtemps battus et dont l’abandon ne pourrait être considéré que comme de la lâcheté.

Notre volonté n’est pas celle du sectarisme, de l’entre soi et de la division, elle est celle de l’unité de la gauche. Cette unité ne saura être atteinte par les querelles intestines et les guerres d’égo. L’éradication de la pauvreté, la lutte contre les discriminations, la protection des plus démunis, la nécessité d’une transition écologique, l’Europe sociale, le combat permanent face aux inégalités, à l’évasion fiscale, aux attaques incessantes du néo-libéralisme contre les plus précaires, les services publics… Pour tous ces combats, seule l’union du socialisme et de la gauche sera un rempart pour une société plus juste et égalitaire.

 

De ce fait, nous, Jeunes Socialistes de Gironde, nous désolidarisons de la prise de position isolée de Roxane Lundy et continuerons à jouer un rôle central dans la refondation du socialisme, au sein de notre famille politique, en accord avec nos valeurs et notre autonomie.

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION