Le MJS fait campagne dans le Tram


Image Depuis plusieurs jours, le MJS Gironde interpelle les citoyens avec originalité dans le tramway pour les sensibiliser aux principaux enjeux de l’élection présidentielle. Loin des salles de spectacles c’est sur les planches du tram qu’une troupe militante se produit, tirant les voyageurs de la morosité des transports quotidiens.

Le temps d’un arrêt, les voyageurs sont mis en garde contre les véritables personnalités que sont Jean-Marie Le Pen, Nicolas Sarkozy, François Bayrou, et les projets respectifs qui vont avec : préférence nationale, précarisation de l’emploi avec le contrat unique, remise en cause de la laïcité,… Il est essentiel que les Français fassent leurs choix en connaissance de cause les 22 avril et 6 mai prochains. Seule Ségolène Royal constitue une alternative crédible contre la casse sociale orchestrée par la droite et Nicolas Sarkozy depuis 5 ans. Ce n’est pas quelques mois de campagne surmédiatisée qui doivent détournés les citoyens des questions de fond, des vrais choix de société. Le vrai changement, pour l’emploi, pour le logement, pour la jeunesse, c’est Ségolène Royal.

Dans l’attente de vous retrouver dans les transports en commun, le MJS vous invite à regarder un extrait de sketch ici (rubrique Médiathèque\Vidéos) ainsi qu’à consulter la couverture presse (rubrique dans la Presse).

Exemple de texte joué :

C.V Le Pen

"Bonjour je suis actuellement à la recherche d’un emploi ! Je brigue un mandat pour 5 ans renouvelable et je compte sur vous pour m’aider !

Je suis né en 1928 à la Trinité sur Mer. Je me marie et deviens père de trois petites filles dont ma préférée, Marine, reprendra bientôt le flambeau. En 1956, je deviens le plus jeune député de l’Assemblée Nationale. Je suis un honnête homme qui comprend les Français et ne veut que leur bonheur.

Evidemment je ne vous dirais pas que j’ai été condamné à trois mois de prison avec sursis et 20000 francs de dommages et intérêts pour coups et blessures. Que j’ai également été condamné à deux ans d’inéligibilité et 3 ans de prison avec sursis pour violence sur personne. Que j’ai été de multiples  fois condamné pour mes propos racistes et complaisant à l’égard du nazisme.

Je ne le vous dirai pas, vous risqueriez de ne pas me faire confiance …

Quoique… le 21 avril 2002 certains d’entre vous m’ont fait confiance !

Mesdames Messieurs, ceci était un sketch. Le Mouvement des Jeunes Socialistes vous remercie de votre attention et espère que vous n’embaucherez pas le 22 avril prochain cet homme au CDD de 5 ans auquel il prétend.

Aurevoir."

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION

Centre de préférences de confidentialité

WordPress

Ce sont les cookies générés par notre système de gestion de contenu. Il ne recueille aucune donnée.

90plan, 90planBAK

Statistique

Nous utilisons Google Analytics à des fins analytiques.

_ga, _gat_gtag_UA_104410158_1, _gid

Commentaire