Un monde sans SIDA


«Nous ne pouvons laisser 10 ans d’acquis incontestables être remis en cause par la crise économique.» Bruno Spire, président de AIDES.

En ce 1er Décembre, journée mondiale de lutte contre le Sida, les Jeunes Socialistes de la Gironde sont au regret de vous informer que la lutte face à l’épidémie est sacrifiée sur l’autel de la dette. Sous prétexte de rigueur, la lutte face au VIH est abandonnée de manière cynique sous la pression de politiques libérales dogmatiques.

En Grèce, la crise, c’est l’absence de politiques de prévention, une augmentation de la consommation de drogue par injection, de la prostitution, plus de difficultés d’accès aux soins… En Grèce, la crise c’est 60% de contaminations en plus en 2011. A l’échelle internationale, faute de dons des Etats, le Fonds Mondial de Lutte Contre le Sida a annulé le nouveau cycle de financement devant permettre la mise sous traitement de 500 000 personnes supplémentaires en 2012.

Plus que jamais, l’économie et la finance s’imposent au mépris des vies. Pourtant, des solutions existent.

Aujourd’hui les traitements pris de manière régulière permettent de réduire de 96% les risques de contamination et sont une arme inédite face à l’épidémie. Permettre un accès universel aux médicaments antirétroviraux diminuerait mécaniquement le nombre d’infections. Prévention, dépistage massif, traitements pour tous, nous pouvons initier une dynamique nouvelle pour éradiquer le VIH en 2040, isi nous nous en donnonsles moyens.

Au niveau international, l’instauration d’une taxation des transactions financières à hauteur de 0.05% au profit du développement permettrait de dégager suffisamment de fonds pour permettre un accès universel aux traitements. Sur le plan national, des politiques volontaristes et ambitieuses pour protéger les populations fragiles, pour garantir le droit à la santé et à des conditions de vie décentes pour tous, y compris pour les étrangers, permettraient une meilleure prise en charge et un recul de l’épidémie.

Les Jeunes Socialistes le savent, un monde sans sida est possible, ne laissons pas la crise devenir son allié.  

En Gironde, plusieurs actions seront organisées sur ce thème pour sensibiliser les jeunes à la prévention et leur dire que des solutions à cette épidémie. Ils seront notamment présents à l’IEP de Bordeaux, où ils participeront également à la formation d’un ruban géant, devant les lycées, et marcheront aux côté des associations LGBT entre la Victoire et Pey Berland à partir de 18h.

TU AIMERAS AUSSI

ESPACE DISCUSSION